×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Culture Top Nouvelles

Coronavirus : en faillite, le Cirque du Soleil mis en vente aux enchères !

By Québec Secret

Coronavirus : en faillite, le Cirque du Soleil mis en vente aux enchères !

Frappée de plein fouet par le coronavirus, la féérie du Cirque du Soleil semble fatalement s’étioler… Mise à mal par la pandémie mondiale, la célèbre troupe canadienne de saltimbanques a été contrainte de licencier près de 3500 salariés et d’annuler 44 spectacles, croulant sous une dette de près d’1 milliard de dollars. Il s’agit là de l’une des plus grosses faillites culturelles dues à la crise sanitaire mondiale… 

À l’heure du confinement, le Cirque du Soleil ravissait ses adeptes grâce à la mise en ligne gratuite de ses spectacles mirifiques via la plateforme CirqueConnect. « Au Cirque du Soleil, nous vous offrons de vous évader à travers le plaisir et la fantaisie de nos spectacles. Plus que jamais, nous voulons continuer à répandre la joie (…) »

En faillite, le Cirque du Soleil annonce sa mise en vente aux enchères

Privé de représentations depuis des mois en raison de la pandémie de coronavirus, le Cirque du Soleil se retrouve aujourd’hui en faillite, égorgé par une dette colossale de plus d‘1 milliard de dollars. En vue de se restructurer, le groupe canadien a ainsi demandé la protection des tribunaux contre ses créanciers, faisant part dans un même sens de sa mise vente aux enchères, dans 45 jours.

3500 salariés licenciés 

À regret, le Cirque du Soleil a en ce sens annoncé le licenciement de près de 3500 de ses quelque 4600 acrobates et techniciens, mis au chômage technique en mars, résultat de l’annulation d’une quarantaine de ses spectacles dans le monde, de Las Vegas à Tel Aviv, en passant par Moscou, Melbourne ou Lyon. Dès que les conditions le permettront, le Cirque du Soleil assure cependant projeter de réembaucher la majorité de ses employés licenciés.

Cinq à six candidats en lice pour la reprise du Cirque du Soleil

Le mardi 30 juin, la demande de protection contre les créanciers du Cirque du Soleil doit être entendue par la Cour supérieure du Québec. Si celle-ci est acceptée, l’entreprise demandera sa reconnaissance provisoire immédiate aux Etats-Unis, en vertu du chapitre 15 de la loi américaine sur les faillites, permettant aux repreneurs potentiels de se manifester. Selon Daniel Lamarre, PDG du groupe Cirque du Soleil « cinq à six groupes canadiens comme étrangers » se seraient déjà montrés intéressés…